logo

C comme… Caftan !

Dans l’imaginaire collectif le Caftan est bien souvent assimilé au vêtement festif traditionnel porté avec élégance et plébiscité par la gente féminine marocaine. Or, voici ici deux présupposés dont la véracité n’est qu’à moitié fondée !

Lorsque l’on se plonge dans l’histoire de ce vêtement si emblématique on découvre avec surprise que le Caftan était, à ses origines, une pièce ayant vu le jour dans la perse antique. D’abord introduit en Andalousie par les Perses sous les Abbassides, ce n’est en fait qu’au XVIe siècle et grâce aux divers échanges commerciaux et culturels qu’il a été propulsé sur le devant de la scène et qu’il connaît le succès qu’il a aujourd’hui au Maghreb.

Autre fait notable, sachez que ce vêtement était à l’origine une tunique portée par… les hommes ! Et oui, à l’époque seuls les sultans et leurs épouses avaient le privilège de porter ce vêtement si noble et précieux, principalement du fait de son coût si onéreux ! Les artisans couturiers pouvaient en effet passer des mois et des mois à en façonner les coupes et les détails, à parfaire ses broderies et à les perler à la main.

Histoire

A ce jour, le Caftan est donc devenu l’emblème de tout un pays et de toute une génération; friande du luxe et du faste que ce vêtement continue de représenter. Il reste la star et la pièce maîtresse des fêtes et des mariages orientaux typiques. Mais si ses coupes tendent à se moderniser, laissant apparaître ci et là des périmètres de peau jadis dissimulés, le Caftan reste néanmoins une très bonne alternative aux fameuses abayas émiraties (très en vogue en ce moment) du fait de ses coupes pouvant allier à la fois tradition et pudeur.

Les Caftans sont en effet généralement longs, amples, plus ou moins ceinturés et évasés afin de permettre une bonne couvrance et une liberté de mouvement optimale et clairement appréciable lors des longues soirées festives !

Quant à vous, qu’ils soit typique ou moderne, que pensez-vous d’Al Qaftane ? Dites-nous tout !

 

Fraternellement,

R.ENA



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE