logo

L’Asie, berceau de la mode musulmane contemporaine !

As Salamu Aleykoum Akhawates !

Aujourd’hui plein phare sur la mode musulmane en Asie. Attachez vos ceintures c’est une invitation à voyager haute en couleur !

Une « success Story » qui n’en est qu’à ses prémices

C’est en effet en Asie et plus particulièrement en Malaisie et en Indonésie que la mode musulmane connaît un véritable boom depuis quelques années. Les boutiques poussent comme des champignons et les créatrices de mode sont de plus en plus nombreuses du fait de la demande exponentielle des clientes musulmanes, friandes de ce nouveau concept du hijab qui se veut élégant, moderne et Ô combien coloré. Rappelons quand même que c’est dans cette partie du monde que la population musulmane y est la plus importante ; l’Indonésie abritant à elle seule 12,7 % des musulmans du monde MachaAllah.

Une mode avant tout culturelle

Une mode que l’on pourrait caractérisée par un mélange de pudeur et de modernité. Bien-entendu il s’agit d’une tendance avant tout culturelle. Comme chacun sait, toutes les régions du monde ont leur propres us et coutumes, et les vêtements ne dérogent de ce fait pas à la règle. Allez, un petit tour d’horizons de certaines tendances des plus classiques aux plus extravagantes.

Un petit tour d’horizons de ce que l’on peut trouver de meilleur… et de pire.

10608020_542599252535659_785298166_n

De la couleur, de la couleur et du culot !

Ainsi, en Asie, la couleur est reine et reste bien le parti pris des créatrices, et est pour ainsi dire le crédo de cette nouvelle jeunesse fervente adepte de cette mode musulmane décomplexée. Concernant le jugement que l’on peut porter sur ces tendances d’un nouveau genre, certaines personnes s’en réjouissent justifiant cela par le fait que ce nouvelle façon de voir l’habit islamique donne une image on ne peut plus positive au monde entier. Oui, la femme musulmane pratiquante n’est pas malheureuse de par son conditionnement religieux. Elle est épanouie, coquette, resplendissante. A l’inverse on pourra certes protester qu’une certaine perte du sens est à déplorer. Ce serait l’essence même du hijab qui disparaitrait sous ces étoffes si luxueuses et si clinquantes. si bien que sa signification et son but premier, c’est-à-dire la pudeur, la discrétion et la préservation, pourraient alors devenir nul. Mais chacun voit midi à sa porte, n’est-ce pas?

Les ambassadrices de toute une génération

Devenues de véritables ambassadrices de ce phénomène, les blogueuses asiatiques jouissent d’une popularité extrêmement importante. Souvent invitées aux défilés, interviewées par les télé locales et font l’objet de dossiers dans la presse féminine musulmane (des sortes de VOGUE à la sauce hijabi), elles sont ce qu’on appelle communément désormais des « Hijabistas ».  Parmi elles, l’on peut citer Aishah Amin , Nada Pupsita ou encore Dian Palangi.

A noter que si les pays sont proches, il n’en existe pas moins quelques spécificités et différences stylistiques notables. Alors qu’en Indonésie l’heure est un peu plus à l’excentrisme, aux formes asymétriques et imprimés géométriques, le style malaysien est quant à lui plus dans la sobriété et redonne aux longues jupes et autres maxi robes leurs lettres de noblesse.

Que l’on aime ou pas, c’est à coup sûr une mode qui parle et continuera de faire parler d’elle !

As Salamu Aleykoum akhawates,
prenez soin de vous et de votre foi et à bientôt inchaAllah.

 

R. Ena

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE

Abaya queen of Sabah